wang guangle artiste john dodelande

Wang Guangle, artiste conceptuel et coffin paint

L’artiste Wang Guangle, né dans la province de Fujian à Mibei en 1976, est un artiste qui a rapidement fait parler de lui. Diplômé de l’Académie centrale des Beaux-Arts de Pékin en 2000, il y obtient la même année le premier prix avec son œuvre « 3 to 5 PM ». John Dodelande, passionné par l’art contemporain chinois, met en lumière cet artiste.

La technique de Wang Guangle

Wang Guangle peut être fier d’être considéré comme la référence de l’art abstrait et conceptuel de sa génération. Il est d’ailleurs le membre fondateur d’un collectif de jeunes artistes créé en 2003, il a ainsi exposé de nombreuses fois, tant en individuel qu’en collectif.

La peinture acrylique est sa technique de prédilection. Il travaille les pigments et nuances de couleurs à l’aide d’un pinceau restreint. Il tapote alors légèrement la surface, afin d’y déposer une fine couche de pigments, tel un léger frottement. En balayant sa toile, Wang Guangle obtient un effet dans lequel se perd le spectateur, un état contemplatif et hors du temps, d’ailleurs l’une de ses thématiques.

« Coffin paint » de Wang Guangle

L’œuvre « Coffin paint » de Wang Guangle fait écho à une coutume de la ville natale de l’artiste. Les personnes âgées ont en effet l’habitude chaque année de peindre leur propre cercueil en prévision de leur mort.

« Ce qui m’intéressait, c’était l’idée d’un rituel derrière tout ça. Ils le peignent chaque année sans avoir la certitude de pouvoir le faire l’année suivante. Certaines personnes peignent leur propre cercueil depuis plus de vingt ans ».

Il a alors appliqué plusieurs couches de peinture sur sa toile, en attendant entre chacune. Wang Guangle explique que « le mouvement de la peinture m’a beaucoup inspiré ». Les spectateurs peuvent admirer les coups de pinceau, et se retrouver confronté à une réflexion sur le temps.

Share: